LANGUAGE


Université de Salamanque

Le programme de tourisme linguistique du groupe des villes classées au patrimoine mondial offre aux étudiants la possibilité de combiner l’apprentissage de l’espagnol et la visite de monuments parmi les plus remarquables du pays. Dix villes participent à cette initiative, qui permet d’étudier à deux endroits différents, en toutes saisons, et comprend l’hébergement en résidence universitaire ou privé. Les étudiants choisissent le niveau qui leur convient et reçoivent, au terme de la formation, un certificat officiel délivré par les universités participantes.

Caceres – Mérida : « Un voyage authentique à travers l’histoire et la culture espagnole » Cáceres, dotée d’un centre historique noble et monumental, ainsi que Mérida, héritière de l’Hispanie romaine, sont les deux villes qui participent à ce programme éducatif. Au fil du cursus, qui s’étend sur près d’un mois, les étudiants assistent à 80 heures de cours d’espagnol le matin, ainsi qu’à plusieurs séminaires culturels sur l’histoire et la géographie, l’art ou la société contemporaine espagnole. L’après-midi et le week-end, ils en profitent pour faire des visites guidées des principaux sites et monuments des deux villes ainsi que du musée national d’art romain de Mérida ou pour participer à un cycle de cinéma espagnol, entre autres activités. Cuenca – Tolède. « Une promenade magique au cœur de l’art et de la nature en Espagne » Ce programme éducatif est organisé par les villes de Tolède et de Cuenca. Il comprend 80 heures de cours d’espagnol, de différents niveaux, réparties sur près d’un mois. À Tolède, les étudiants sont accueillis par une fête de bienvenue et font une visite guidée du centre historique de la ville pour découvrir ses monuments célèbres : la cathédrale, le monastère San Juan de los Reyes et les synagogues du Tránsito et Santa María la Blanca. Par ailleurs, une escapade d’une journée à Ségovie est programmée. À Cuenca, des visites guidées de la cathédrale, des maisons suspendues, du musée d’art abstrait espagnol et de la fondation Antonio Pérez sont au programme. Une excursion d’une journée à Valence est également prévue pour aller visiter l’Oceanogràfic. Dans chacune des deux destinations, des séances de projection de films espagnols sont organisées, ainsi qu’un parcours d’orientation pour découvrir la ville. Salamanque - Alcalá de Henares : « Le chemin de la langue castillane » Les villes universitaires de Salamanque et Alcalá de Henares sont le siège de cette activité, qui comprend un programme pédagogique de 80 heures de cours réparties sur trois semaines. À Salamanque, une réunion de bienvenue attend les participants dans le grand amphithéâtre de l’Université Pontificia, ainsi que des visites nocturnes et diurnes du centre historique, un cycle de projections de films espagnols suivies d’un débat, sans oublier des excursions à l’Alberca, à Ciudad Rodrigo et au parc naturel de Los Arribes del Duero. À Alcalá de Henares, la ville de Cervantès, les étudiants réalisent un parcours guidé dans la vieille ville, visitent la maison de Cervantès (musée situé dans la maison natale de l’écrivain) et le musée archéologique régional de Madrid, font une tournée des tapas et deux excursions d’une journée chacune à Madrid et El Escorial. Salamanque – Ávila : « Deux villes, une Université » Ce programme s’étend sur deux mois et comprend 160 heures de cours. Il se déroule la moitié du temps à l’Université de Salamanque et l’autre moitié sur le campus dont dispose cette université à Ávila. Pendant leur séjour, les participants assistent à des cours de langue castillane et de conversation, ainsi qu’à des cours culturels sur l’Espagne. Ces cours sont accompagnés d’une programmation complémentaire, l’après-midi, trois jours par semaine. Les étudiants sont hébergés au sein de familles espagnoles et profitent de leur séjour pour connaître les monuments de ces deux villes superbes. Par ailleurs, ils bénéficient tous de la carte d’étudiant, ce qui leur facilite l’accès à toutes les infrastructures et services que l’Université met à la disposition de ses étudiants. Tolède – Saint-Jacques-de-Compostelle : « Un voyage linguistique au cœur de l’Espagne monumentale » Le programme peut se faire en deux semaines ou un mois. Il comprend 80 heures de cours d’espagnol. À Tolède, quatre heures sont consacrées chaque jour à la grammaire et à la conversation, tandis qu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, la journée de cours se divise en trois heures d’espagnol et une heure de séminaire sur la culture. À Tolède, le programme comprend des visites guidées de plusieurs monuments, dont la cathédrale et le monastère San Juan de los Reyes, entre autres, ainsi qu’une excursion au pays de La Vera, dans la province de Cáceres. Des projections de films espagnols et des cours de danse pour débutants sont également organisés. À Saint-Jacques-de-Compostelle, d’autre part, les étudiants découvrent le centre historique de la ville, la cathédrale et tout le sens du chemin de Saint-Jacques. Un circuit gastronomique, une journée de contes et une excursion d’une journée dans les Rías Baixas sont également au programme. Cordoue – Ségovie : « Le parcours linguistique des trois cultures » Pendant un mois, les étudiants apprennent l’espagnol tout en profitant du cadre monumental et naturel de Cordoue, en Andalousie, et de Ségovie, en Castille-Léon. Le programme comprend 80 heures de cours de grammaire et de culture espagnoles. Des activités culturelles sont également organisées dans les deux villes. À Cordoue, des visites guidées de la mosquée-cathédrale, du site archéologique de Medina Azahara, du musée archéologique et du musée Julio Romero de Torres sont prévues. Une promenade dans le quartier juif, à l’alcazar des Rois chrétiens et à la synagogue est aussi au programme. À Ségovie, les visites comprennent l’ensemble du site classé au patrimoine mondial, de l’aqueduc à l’alcazar, en passant par la cathédrale et le quartier juif. Des excursions au palais royal de La Granja et à la vallée de l’Eresma sont également organisées. Les étudiants connaîtront ainsi le couvent des Carmélites, l’église Vera Cruz, le jardin Romeral de San Marcos, le monastère Santa María del Parral et la place San Lorenzo.