LANGUAGE


Temple de Diane, Mérida

À travers les villes du patrimoine mondial, vous découvrirez des sites clés de l’Hispanie romaine. C’est notamment le cas de Ségovie, dont l’aqueduc est très imposant. À Cordoue, il est possible de visiter plusieurs monuments romains en suivant la route de Sénèque. Mérida, capitale de l’ancienne Lusitanie, possède un important ensemble archéologique, au sein duquel se trouve le théâtre de Mérida, siège d’un grand festival de théâtre classique. Tarragone, qui fut la capitale de la plus grande province de l’empire romain, renferme de nombreux vestiges datant de cette époque, dont un amphithéâtre et une nécropole. Pour sa part, Alcalá de Henares, seule ville romaine de la région de Madrid, possède un patrimoine archéologique remarquable.

À Alcalá de Henares Alcalá de Henares, ancienne Complutum, est la seule ville romaine de la région de Madrid. Elle possède un patrimoine archéologique remarquable. Les fouilles ont mis à jour le forum de la ville, d’où ressort un grand ensemble formé par une basilique, des thermes publics, un cryptoportique, un marché et une grande façade monumentale. À deux pas du forum se trouve la Casa de los Grifos, un bâtiment qui présente une extraordinaire collection de peintures murales romaines domestiques. Non loin de là, vous trouverez la Casa de Hippolytus, ancien collège pour les jeunes. Enfin, sachez que le musée archéologique régional abrite des mosaïques très précieuses. À Cordoue Le personnage romain de Cordoue par excellence est certainement Sénèque. Avec Lucain, il s’agit de l’un des plus hauts représentants de cette culture, qui a laissé une empreinte indélébile dans la ville. On peut ainsi y contempler un grand nombre de vestiges romains : le temple romain, les forums publics, la maison romaine du Bailío, la villa romaine de Santa Rosa, le palais de Maximien Hercule, le mausolée, le théâtre et l’amphithéâtre, les mosaïques et le sarcophage de l’alcazar des Rois chrétiens, sans oublier les nombreuses pièces exposées dans le musée archéologique et ethnologique, récemment rénové. Cordoue propose un circuit spécial, Córdoba Romanae, qui comprend la visite de tous ces sites. À Mérida Mérida, ancienne colonie romaine d’Emerita Augusta et capitale de la province de Lusitanie, présente un très bel ensemble archéologique, qui permet au public de mieux connaître la vie privée des Hispano-Romains. Dans ses sites archéologiques, dont certains sont en parfait état, on retrouve tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement quotidien de la ville : forums, structures défensives (comme les remparts), espaces réservés aux loisirs et à la compétition (cirque, amphithéâtre, théâtre, palestre et thermes publics), mais aussi œuvres d’infrastructure et d’ornement (ponts, barrages et aqueducs, rues, portiques, égouts, fontaines et sculptures). À Ségovie Il existe des traces de présence romaine à Ségovie depuis le IIe siècle av. J.-C. Le monument le plus imposant légué par les Romains est sans conteste l’aqueduc. Cet ouvrage d'ingénierie complexe, long de plus de 16 km, recueille l’eau au pied de la montagne pour la monter au sommet de l’éperon rocheux de l’alcazar. L’aqueduc, source de prestige et de réclame pour Rome, alimentait ainsi la ville. La partie haute de celle-ci possédait des maisons de notables et des thermes, dont les vestiges ont pu être partiellement étudiés. Au cours des trente dernières années, les travaux réalisés dans le centre historique de la ville ont permis d’en apprendre davantage sur la Ségovie romaine. Pour imaginer la ville romaine, rien de tel que de visiter le musée de Ségovie, où sont exposés les vestiges mis à jour suite aux fouilles archéologiques. À Tarragone Comme en témoignent ses monuments, Tarragone (ancienne Tarraco) devint une ville très importante à l’époque romaine. Ce fut d’ailleurs le premier endroit en dehors de Rome d’où l’empereur Auguste gouverna l’empire (Ier siècle av. J.-C.). Ainsi, des monuments furent bâtis un peu partout dans la ville. On agrandit le forum, on créa des thermes publics et on construisit l’amphithéâtre, le temple d’Auguste ainsi que le complexe formé par le forum et le cirque. Quant à la nécropole paléochrétienne, elle fut construite au IIIe siècle ap. J.-C. Bon nombre de ces monuments sont aujourd’hui ouverts au public.